DEF : Nahida Amardjia, « un sacré petit bout de femme » à l’US Villejuif Volley-Ball

DEF : Nahida Amardjia, « un sacré petit bout de femme » à l’US Villejuif Volley-Ball

12 novembre 2020 0 Par Ariane
Listen to this article

Nahida Amardjia, jeune joueuse « pétillante » de 20 ans et comme elle le dit : « Pas facile d’avoir 20 ans en 2020… ». Réceptionneuse-attaquante de l’US Villejuif Volley-Ball, elle mesure (seulement) 1 mètre 65 mais démontre qu’il ne suffit pas d’être grande pour réussir sur un terrain de Volley !

A quel âge as-tu commencé le volley ?
J’ai commencé le Volley Ball à 5 ans jusque 18 ans au Villers-Cotterêts VB (club familial vu que ses sœurs Magda et Amina l’ont précédée) puis j’ai intégré l’Union Sportive de Villejuif en septembre 2018. J’entame donc ma 3ème saison. J’ai de la chance d’avoir un parcours assez riche pour mon jeune âge : Plusieurs qualifications aux finales des coupes de France Jeunes dont un titre de vice-championne de France en Benjamines en 2013 puis une sélection à un tournoi international en Italie en 2015. La même année, un titre de championne de France Minimes Excellence en UNSS et une sélection pour représenter la France aux mondiaux de Beachvolley scolaire où nous termineront 4ème … De 2015 à 2018 j’évoluais au sein de l’équipe Nationale 3 du Villers-Cotterêts VB.

Les interviews d’Ariane :
👉 DEF : Marie Centelles, pas « Sans Elle » sur le terrain de Nimes Volley Ball
👉 DEF : La Centrale Blandine Popek (Stella ES Calais) a tout d’une Grande !
👉 DEF : Léa Gastaut « Une battante » sur le parquet de Vitrolles Sport Volley-Ball
👉 DEF : Romane Ruiz, une Panthère qui rugit à Evreux Volley-Ball
👉 DEF : Clin d’oeil à Suzanne Lorthoy-Szelangiewicz de l’USM Malakoff
👉 DEF : Lumière sur Caroline Clément, libero au Volley-Club Harnésien

Le volley ça a toujours été une histoire de famille chez nous, on a toutes les 3 commencé dès notre plus jeune âge. Je me rappelle quand on était petites, on jouait au volley jusque pas d’heure dans le jardin avec mon petit poulet, qui depuis a bien grandi 😂 (c’est le surnom de Nahida). Avant c’était elle qui venait me voir à mes matchs, aux coupes de France et maintenant c’est moi qui me déplace pour la voir jouer dans de grands gymnases. C’est sa passion, elle mange volley, dort volley, vit volley alors je lui le souhaite plein de réussite et qu’elle aille loin du haut de son mètre 65 !

Amina Amardjia, soeur Cadette de Nahida

Ah le Petit Poulet ! C’est celle d’entre nous qui a le plus longtemps côtoyé les terrains de volley. J’ai commencé a joué à l’âge de onze ans, Nahida en avait alors cinq, et comme nos parents nous accompagnaient toujours en compétition, ma petite sœur était elle aussi du voyage. Très tôt, elle a commencé à toucher la balle et très vite, elle s’inscrit en club. Rapidement, elle se montre très douée techniquement mais surtout, intelligente dans son jeu, ce qui lui permet de compenser son mètre soixante-cinq, le tout aidé d’une importante détente. En résumé, sur les terrains comme en dehors, Nahida est surdouée, assez maligne pour cumuler parcours académique exemplaire et se hisser en championnat Elite. Il est évidemment loin le temps où elle s’entrainait dans le jardin en chantant à tue-tête des tubes d’Hannah Montana, petit poulet est devenu grand ! Pour finir, je reprendrai une expression qu’elle avait inscrite sur les murs de sa chambre qui nous avait bien fait rire à l’époque. Selon elle, « Le volley {c’est} plus qu’une passion, c’est un sport… »… Oui, Nahida, c’est de surcroit, une grande philosophe. »

Magda Amardjia Soeur Ainée de Nahida

Pourquoi avoir choisi ce club ?
Après le bac je choisis d’entreprendre des études de droit en région parisienne et je décide donc d’aller au club de Villejuif, d’autant plus que le club était venu vers moi. Je choisis donc ce club, mon poste ne change pas : toujours réceptionneuse-attaquante et au bout d’un mois le coach de l’élite me demande de doubler en Nationale 3 et en élite. L’année se passe bien, tellement bien qu’on monte en Nationale 2. L’année d’après (2019-2020) j’évolue en Nationale 2 et en élite. Et cette année, j’évolue qu’en élite !

Quelles sont tes impressions sur l’équipe de cette saison ?
Mes impressions sur la nouvelle équipe sont plutôt bonnes, une équipe changée à 70% : : 4 étrangères, une Croate à la pointe, une Brésilienne et une Lituanienne en R4, une Écossaise au centre et 3 Françaises : une passeuse (Clamart), une pointue R4 et une centrale. L’ambiance est superbe, c’est marrant d’entendre les progrès de l’apprentissage de la langue française des étrangères. Deux des 2 étrangères ont joué aux USA et elles apportent à l’équipe la méthode du « good job » c’est-à-dire travailler dur mais toujours bien encourager et complimenter ses coéquipières. La tranche d’âge n’est pas si grande, la plus âgée a 30 ans et la plus jeune en a 18 mais chacune est là pour apporter son expérience et son savoir faire donc ça aussi c’est que du positif. Les joueuses sont « connectées », très réseaux sociaux donc on communique souvent ensemble en plus des entraînements et des matchs, j’ai même eu le droit à une surprise d’anniversaire début septembre alors que je les connaissais à peine !

Combien il y a-t-il de joueuses et combien de nouvelles joueuses ?
Nous sommes donc au total 12 dont 4 « anciennes ». Notre coach, notre coach adjoint ainsi que le préparateur physique sont également nouveaux.

Quelles sont les ambitions pour cette nouvelle saison ?
Nos ambitions collectives sont tout simplement de se maintenir et d’aller chercher les play-off !

As-tu des conseils pour les jeunes joueuses ?
Si je peux donner un conseil aux jeunes joueuses c’est de ne pas écouter les personnes qui catégorise dès le plus jeune âge en fonction du physique. « Pas assez grande pour être centrale ou bien trop petite pour être Recep 4 ». Il faut travailler, garder espoir et croire en ses rêves ! L’habit ne fait pas le moine ! On peut faire de grandes choses en partant de rien.

Suivez le Club Féminin US Villejuif Volley-Ball sur sa page Facebook
👉 US Villejuif Volley-ball