Deux tricolores froissés lors de l’EuroVolley 2019 : Earvin Ngapeth et Stéphen Boyer

Le blog italien 🇮🇹 de Gian Luca Pasini travaillant pour La Gazzetta dello Sport relate une histoire qui a dû donner et donne encore des migraines à Laurent Tillie, le sélectionneur de l’Equipe de France. Vers la fin de l’EuroVolley, Earvin Ngapeth et Stéphen Boyer, deux des meilleurs attaquants tricolores seraient allés au-delà d’une altercation verbale, jusqu’aux mains.

Laurent Tillie doit préparer le Tournoi de Qualification Olympique continental qui se déroulera en janvier 2020, et le sélectionneur aura besoin de tous les meilleurs joueurs pour pouvoir gagner la toute dernière chance d’accéder aux JO de Tokyo. La France va y retrouver dans la poule B de grosses écuries, la Serbie 🇷🇸, la Bulgarie 🇧🇬 et les Pays-Bas 🇳🇱. Et ce parcours du combattant ne s’arrêtera pas là puisque si la France est qualifiée à la phase finale du TQO, elle retrouvera éventuellement la Belgique 🇧🇪, la Slovénie 🇸🇮, la République Tchèque 🇨🇿 ou l’Allemagne 🇩🇪. Cela rappelle Battle Royale ou Hunger Games.

Laurent Tillie – Merci la CEV

Nous connaissons les joueurs de très grands niveaux, ils sont vifs et compétiteurs. Néanmoins, la force de toute équipe de volley reste la cohésion et la solidarité. Si cette histoire s’avèrerait exact, nous espérons que d’ici le début du Tournoi à Berlin, cette embrouille ne sera qu’un souvenir de camarades qui sauront que l’amitié passe parfois par des conflits et que tout cela retourne à une saine compétition, car nous le savons, chaque joueur est important pour l’Equipe Nationale. Et Laurent Tillie doit souvent le leur répéter. Allez la France 🇫🇷 !

1
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Serpi Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Serpi
Membre
Serpi

Vraiment triste de se prendre pour un média italien… Le seul intérêt de balancer des mensonges est de détruire l’image du volley-ball français. Ce qui n’est pas, jusque là, l’objectif annoncé par ce blog pour les passionnés